${alt}
Par Cindi Meche

Le Collège de santé des populations de l'UNM nomme de nouveaux doyens associés et adjoints

Le College of Population Health (COPH) de l'Université du Nouveau-Mexique a connu une croissance significative en 2023, doublant plus que son corps professoral et son personnel. Cette croissance a créé le besoin d’une nouvelle équipe de direction pour représenter et guider l’institution en plein essor.

Tracie C. Collins, MD, MPH, MHCDS continue d'exercer les fonctions de doyenne du Collège et est désormais rejointe par un nouveau doyen associé et trois doyens adjoints.

En accueillant ces nouveaux ajouts à l'équipe de direction, Collins a exprimé son enthousiasme en déclarant : « Nous sommes fiers de compter parmi nous ces quatre leaders académiques accomplis, chacun apportant son expertise unique pour faire avancer notre mission.

Lauri Andress, PhD JD, MPH, est désormais doyenne associée du COPH. Avec 38 ans d'expérience et un MPH, un JD et un PhD, Andress possède une riche expérience. Elle a travaillé dans la gouvernance et la politique de la santé publique, a joué un rôle clé dans le lancement des Centers for Health Equity dans le Wisconsin et à Louisville, et a occupé des postes tels que responsable de l'information publique et chef des affaires publiques au ministère de la Santé et des Services sociaux de Houston. Au cours de ses études de doctorat au Baker Institute for Public Policy de l'Université Rice, elle a travaillé avec Alvin Tarlov, MD, un éminent expert en santé des populations. La bourse d'Andress se concentre sur le plaidoyer politique et les messages sur les déterminants sociaux de la santé, en particulier l'équité en santé à l'échelle internationale.

Au cœur de la vision d'Andress se trouve un engagement à remodeler les perceptions sociétales de la santé, en mettant l'accent sur l'équité, le respect mutuel et la justice sociale. Dans son rôle de doyenne associée, elle apporte ses atouts dans la traduction des théories de la santé publique sur l’oppression, l’équité et le pouvoir collectif.

 

Il est important pour moi de participer aux efforts visant à modifier les structures, les systèmes et les institutions qui constituent des barrières pour les populations les plus vulnérables du Nouveau-Mexique.
- Lauri Andress, PhD JD, MPH Collège de santé des populations de l'UNM

Julie Reagan, PhD, JD, MPH, rejoint le COPH en tant que doyenne adjointe à l'éducation. Elle a obtenu sa maîtrise et son doctorat en santé publique du Health Science Center de l'Université du Texas à Houston, School of Public Health, et son diplôme en droit de l'Université de Houston. Reagan a plus de vingt ans d'expérience en tant que procureur du gouvernement de l'État, principalement dans des agences de santé publique. Après sa transition vers le monde universitaire, elle a développé un profond intérêt pour les meilleures pratiques pédagogiques en santé publique. Son expertise en enseignement et en recherche comprend la santé publique, le droit de la santé publique, le droit et l'éthique de la santé, la politique et la gestion de la santé ainsi que l'administration des soins de santé, qui seront tous précieux dans son nouveau rôle. Son objectif dans ce rôle de doyenne adjointe à l'éducation sera de soutenir le COPH dans ses efforts visant à améliorer la qualité de ses diplômes BSPH, MPH et PhD existants et de diriger le collège dans son objectif de passer d'un programme accrédité à une école accréditée. de santé publique.

 

Je suis fier et honoré de me joindre au Collège de santé des populations pour diriger son équipe éducative pendant cette période passionnante d'expansion. Être doyen adjoint à l'éducation du Collège m'offre une opportunité unique de faire progresser la santé publique au sein des diverses communautés du Nouveau-Mexique.
- Julie Reagan, PhD, JD, MPH Collège de santé des populations de l'UNM

Elizabeth Yakes Jimenez, PhD, RDN, assume le rôle de doyenne adjointe à la recherche. Elle est diététiste pédiatrique, titulaire d'une maîtrise en nutrition de santé publique de l'Université Case Western Reserve et d'un doctorat en épidémiologie de l'Université de Californie à Davis. Elle est professeure à l'UNM depuis 2011, d'abord en tant que professeure adjointe sur le campus central, puis en tant que professeure agrégée de recherche et professeure-chercheuse dans les départements de pédiatrie et de médecine interne de l'École de médecine de l'UNM. Dans ces fonctions, elle a mené des projets de recherche communautaire et clinique, d'évaluation de programmes et d'amélioration de la qualité pour développer et tester des interventions visant à améliorer la santé maternelle et infantile, à mieux prévenir et traiter la malnutrition et les maladies chroniques, et à renforcer l'intégration des services communautaires et médicaux. se soucier. Elle travaille dans des postes d'administration de la recherche depuis 2017 et possède de l'expérience dans la supervision des finances, des ressources humaines, de la protection des sujets humains, de la soumission et du suivi des subventions et des contrats, ainsi que des systèmes de reporting pour les professeurs et le personnel impliqués dans les subventions fédérales et de fondations et les contrats d'État, qui est une expérience précieuse à apporter à son nouveau rôle. Dans ce rôle de doyenne adjointe à la recherche, elle se concentrera sur l'optimisation du soutien aux professeurs avant et après l'attribution, en soutenant les collaborations de recherche au sein de l'UNM et avec les communautés, en élargissant les opportunités de mentorat en recherche pour les professeurs et les étudiants en début de carrière, et en maintenant des relations solides avec l'UNM. Infrastructure de recherche en sciences de la santé.

 

Je suis ravi de rejoindre le Collège de santé des populations de l'UNM pour aider les professeurs et les étudiants à mener toutes leurs recherches étonnantes conçues pour améliorer les résultats en matière de santé et promouvoir l'équité en santé pour les Néo-Mexicains.
- Elizabeth Yakes Jiménez, PhD, RDN UNM Collège de santé des populations

Enfin, Kenneth D. Ward, PhD, se joint au COPH à titre de doyen adjoint aux affaires professorales. Il a auparavant été professeur et directeur de la Division des sciences sociales et comportementales à l'École de santé publique de l'Université de Memphis et professeur adjoint de médecine préventive à la Faculté de médecine de l'Université du Tennessee. Les recherches de Ward se concentrent sur la réduction du fardeau du tabagisme et sur l'amélioration des méthodes pour aider les fumeurs à arrêter de fumer. Une grande partie de son travail s'est déroulée dans des contextes internationaux, notamment dans la région de la Méditerranée orientale, où il a été fondateur et directeur d'intervention du Centre syrien d'études sur le tabac. Il a été boursier Fulbright au Royal College of Surgeons en Irlande et continue de travailler avec ses collègues pour améliorer l'accès aux services de sevrage parmi les populations mal desservies. En plus de la lutte antitabac, Ward s'intéresse aux approches communautaires visant à lutter contre les maladies chroniques telles que les maladies cardiovasculaires, l'ostéoporose et l'obésité. En tant que doyen adjoint, Ward supervisera les efforts visant à recruter, développer et retenir un groupe talentueux de membres du corps professoral engagés à améliorer la santé de la population au Nouveau-Mexique et au-delà.

 

Je suis très heureux de faire partie du COPH pendant cette période passionnante de croissance, et j'ai hâte d'aider nos talentueux professeurs à réaliser de grandes choses !
- Kenneth D. Ward, PhD Collège de santé des populations de l'UNM

À propos du Collège de la santé des populations de l'UNM

En 1994, l'Université du Nouveau-Mexique a ouvert son premier programme de maîtrise en santé publique, hébergé à l'École de médecine. Cela a marqué la première étape du parcours de l'UNM vers l'établissement d'une présence dans l'éducation en santé publique. Alors que le programme de maîtrise accrédité par le Council on Education for Public Health (CEPH) prospérait et qu'un baccalauréat ès sciences en santé des populations était ajouté à la programmation, l'UNM a pris la décision décisive de créer le College of Population Health (COPH) en 2016. Au cours du semestre de printemps 2023, le Collège de santé des populations de l'UNM a lancé avec succès son premier programme de doctorat en sciences de l'équité en santé en partenariat avec l'Université d'État du Nouveau-Mexique. En un an, COPH a embauché plus de 20 nouveaux professeurs pour soutenir cette croissance, y compris les doyens susmentionnés pour soutenir la structure en pleine croissance. Le COPH se prépare actuellement à l’accréditation complète du Collège CEPH en 2026 et travaille au lancement d’un nouveau programme de travail social.

Catégories: Collège de la santé des populations, Meilleurs histoires