${alt}
Par Kayleen Schenk

Allaitement maternel et corporel : un professeur du Collège des sciences infirmières de l'UNM reçoit une subvention pour la recherche sur la lactation

L’allaitement maternel ou corporel est un objectif important pour de nombreux nouveaux parents, mais cela peut s’avérer difficile lorsque des difficultés surviennent.

Aujourd'hui, une étude financée par le gouvernement fédéral et menée à l'Université du Nouveau-Mexique vise à mieux comprendre les problèmes de lactation et à fournir un soutien à la lactation culturellement conforme aux diverses communautés du Nouveau-Mexique.

Katie Kivlighan, PhD, MRS, RN, CNM, professeure adjointe à l'UNM College of Nursing, a reçu une sous-prix dans le cadre d'une subvention de recherche fédérale R01, aux côtés des co-chercheuses principales Kathleen Arcaro, PhD, à l'UMASS Amherst et Sallie Schneider, PhD, au centre médical Baystate.

L’étude, intitulée « Perméabilité de l’épithélium mammaire, résultats de la lactation et santé du nourrisson », teste des marqueurs comme le sodium dans le lait maternel qui pourraient indiquer la santé globale de la glande mammaire. La glande mammaire est le seul organe du corps humain pour lequel aucun test de fonctionnement normal n'est effectué. Cette recherche vise à en apprendre davantage sur la glande mammaire, la lactation et la production de lait afin que les personnes confrontées à des problèmes de production de lait aient plus de facilité à recourir à des soins de santé.

Cette recherche se déroule dans le laboratoire de Kivlighan sur le campus de l'UNM College of Nursing Albuquerque, au centre des sciences cliniques et translationnelles de l'UNM, hors site dans les cliniques affiliées à l'UNM et au domicile des participants à la recherche.

« La flexibilité d'opérer dans un laboratoire et au domicile de nos participants est très utile pour le confort et la commodité de la personne qui allaite. Pouvoir les rencontrer dans leur propre environnement renforce la confiance, garantit une collecte de données plus précise et permet un soutien plus efficace à la lactation », explique Kivlighan.

 

La flexibilité d'opérer dans un laboratoire et au domicile de nos participants est très utile pour le confort et la commodité de la personne qui allaite. Pouvoir les rencontrer dans leur propre environnement renforce la confiance, garantit une collecte de données plus précise et permet un soutien plus efficace à la lactation.
- Katie Kivlighan, PhD, MRS, RN, CNM, UNM College of Nursing

Pour aborder le conseil et les soins équitables en matière de lactation, Kivlighan utilisera les fonds du prix pour soutenir un soutien à la lactation culturellement congruent fourni par des spécialistes en lactation des communautés culturellement et linguistiquement diverses du Nouveau-Mexique. L'objectif global de la recherche de Kivlighan est d'en apprendre davantage sur la glande mammaire humaine, d'examiner pourquoi de nombreuses personnes allaitantes ont des difficultés à produire du lait et – de manière plus significative pour les communautés de personnes confrontées à ces difficultés – de contribuer aux efforts visant à développer des conseils en lactation accessibles et culturellement congruents pour les femmes. populations diverses. 

Ce projet de recherche à l'esprit communautaire adhère à la mission ambitieuse des secteurs de recherche du College of Nursing : acquérir une perspective holistique et une approche interdisciplinaire pour comprendre les besoins uniques en matière de soins de santé de l'État et au-delà.

Catégories: College of Nursing, Nouvelles que vous pouvez utiliser, Une recherche, Meilleurs histoires