Traduire
${alt}
Par Michael Haederle

BBHI apporte une approche d'équipe au traitement des lésions cérébrales

Le cerveau humain - contenant quelque 86 milliards de neurones (et des milliards de connexions entre eux) - est la structure connue la plus complexe de l'univers. Une équipe spéciale est nécessaire pour s'attaquer à cette complexité et concevoir de nouveaux traitements pour les maladies et les blessures neurologiques.

Le Brain & Behavioral Health Institute (BBHI) de l'Université du Nouveau-Mexique adopte une approche multidisciplinaire pour s'attaquer aux problèmes liés au cerveau, rassemblant des chercheurs de tout le campus, y compris les départements de neurologie, neurochirurgie, neurosciences et psychiatrie et sciences du comportement.

« La recherche et l'éducation ont traditionnellement été assez compartimentées », déclare le directeur du BBHI, Bill Shuttleworth, PhD, professeur des Regents au département de neurosciences et directeur associé du Clinical & Translational Science Center. "BBHI change radicalement la dynamique. Nous avons l'opportunité de tirer parti de l'expertise de chacun pour enrichir les programmes de recherche et être plus réactifs aux opportunités de financement nationales."

La communauté fait partie intégrante de l'Institut de santé cérébrale et comportementale de l'UNM À partir de Centre des sciences de la santé de l'UNM on Vimeo.

Un exemple est la subvention fédérale concurrentielle de 11.6 millions de dollars sur cinq ans que BBHI a récemment obtenue pour établir un nouveau centre de récupération et de réparation du cerveau. La subvention de l'Institut national des sciences médicales générales financera cinq chercheurs juniors pour lancer de nouvelles recherches sur les techniques de stimulation cérébrale et les moyens de régénérer les tissus cérébraux.

L'argent contribuera également à fournir un soutien à la recherche. "Nous sommes une plate-forme pour faciliter divers programmes qui traitent de la santé du cerveau tout au long de la vie", a déclaré Shuttleworth. "C'est l'une des principales réalisations de BBHI à ce jour."

BBHI s'engage à adapter sa recherche centrée sur le patient pour répondre aux besoins uniques des Néo-Mexicains. À partir de 2013, les professeurs de BBHI ont passé 18 mois à rencontrer des individus et des organisations de défense des droits pour découvrir ce qui comptait le plus pour eux.

Les groupes communautaires « sont vraiment le moteur qui tire le train », dit Shuttleworth. Il attribue au New Mexico Brain Network, une coalition d'organisations de défense des patients, d'avoir aidé à façonner le programme de recherche. « Ils nous ont aidés à développer un programme significatif.

Des représentants du réseau seront inclus dans les comités directeurs pour aider à façonner le développement du centre, dit-il. Le groupe s'est réuni tous les mois et travaille également avec le Centre Alan Alda pour la communication scientifique de l'Université Stony Brook. Le Centre Alda se concentre généralement sur l'enseignement des scientifiques à communiquer avec le public, mais les défenseurs du Nouveau-Mexique ont aidé à renverser le paradigme ; maintenant, le centre s'est intéressé à enseigner aux scientifiques comment écouter les profanes. Ce travail est financé par un prix fédéral du Patient-Centered Outcomes Research Institute décerné à BBHI pour faciliter les progrès dans la maladie d'Alzheimer, les malformations caverneuses cérébrales et l'autisme.

"Nous essayons de faire quelque chose de spécial", dit Shuttleworth. "Nous essayons de rassembler des gens de groupes très différents sur le campus. Les gens travaillent sur les troubles cérébraux à l'UNM depuis des décennies et il y a eu un sentiment refoulé que nous pourrions faire plus de collaboration, dans toutes les disciplines."

BBHI fait des progrès dans ses recherches, dit Shuttleworth. "Il a un programme ambitieux. Mais, il reste encore beaucoup de travail à faire pour éliminer certains de ces obstacles. Nous recherchons des opportunités de collaboration."

Catégories: Engagement communautaire, Éducation, École de médecine