Traduire
${alt}
Par Nicole San Roman

Diplômée inspirante : Ashlynn Black, docteure en médecine

Dans une salle bondée de l'Université du Nouveau-Mexique, les étudiants en médecine et leurs familles se sont rassemblés en prévision d'un événement mémorable qui jetterait les bases de leur avenir dans le domaine des soins de santé. C'était le jour du match ; le jour où les étudiants en doctorat en médecine (MD) découvrent où ils passeront les prochaines années à faire leur résidence. Pour Ashlynn Black, étudiante amérindienne, le Match Day n’était pas seulement important pour son avenir, mais aussi pour celui de sa communauté.

S'exprimant en Navajo, Black se présenta : « Shi ei Ashlynn Yinishye noir. Kinlichii'nii nishli. Kinyaa'aanii bashishchiin. Tachii'nii dashicheii. Kinlichii'nii dashinali. Black a expliqué : « Cela se traduit par 'Je suis le clan Red House, né pour le clan Towering House.' Mon grand-père maternel appartient au clan Red Running into Water. Mon grand-père paternel appartient au clan de la Maison Rouge.'»

Le parcours de Black jusqu'au Match Day a été loin d'être facile. Élevée dans la nation Navajo près des Four Corners, elle s'est retrouvée confrontée à des difficultés dans ses études supérieures pour trouver des pairs qui partageaient ses valeurs et ses croyances culturelles – un contraste frappant avec ses premières années d'école.
Ashlynn Black, MD
« J'ai grandi dans une réserve où nous célébrions notre culture. En grandissant, je suis allé à l'école avec de nombreux étudiants Navajo. On m'a toujours appris que l'éducation est quelque chose que nous devrions essayer d'atteindre au mieux de nos capacités.
- Ashlynn Black, MD, Diplômé inspirant de l'École de médecine de l'UNM

« J'ai grandi dans une réserve où nous célébrions notre culture. En grandissant, je suis allé à l'école avec de nombreux étudiants Navajo », a déclaré Black. « On m’a toujours appris que l’éducation est quelque chose que nous devrions essayer d’atteindre au mieux de nos capacités. »

Même ainsi, Black n’était pas sûre de pouvoir aller jusqu’au bout.

« Je n’aurais jamais pensé pouvoir obtenir un diplôme de médecine. À chaque étape, je doutais de moi-même.

Diplômée inspirante 2024 : Ashlynn Black, École de médecine

Mais Black a vu un besoin dans sa communauté et a été inspirée par ses parents : sa mère, qui a obtenu son baccalauréat alors qu'elle élevait Black et ses deux frères et sœurs, et par son père qui était guérisseur traditionnel dans la réserve.  

«J'ai vu mon père aider des personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale ou de deuil», a déclaré Black. « Il a organisé des cérémonies pour les aider tout au long de leur voyage. Je considérais mon père comme un merveilleux communicateur et quelqu’un qui apportait vraiment de la stabilité à la communauté.

Black a fréquenté le Monument Valley High School en Arizona où elle a obtenu son diplôme de major. Elle a été acceptée à l'Université de Stanford en Californie où elle a obtenu son baccalauréat ès sciences en biologie.

« J’étais l’un des rares étudiants autochtones à suivre ces cours de pré-médecine. Je n’ai jamais eu l’impression d’appartenir vraiment à cette culture. Il y avait une forte présence amérindienne sur le campus, mais dans les cours de pré-médecine, je me sentais très seul.

Après avoir obtenu son diplôme en biologie, Black avait du mal avec le test d'admission au Medical College (MCAT). Elle a passé le test deux fois avec des résultats inférieurs à la moyenne. Sa confiance diminuait. Mais avec les conseils et les encouragements de ses parents et de son conseiller scolaire, Black a commencé à postuler pour des écoles de médecine qui, espérait-elle, lui conviendraient. L'école de médecine de l'UNM était son premier choix.

"C'était une institution qui célébrait vraiment le multiculturalisme, et il y a une importante population amérindienne au sein de l'État", a déclaré Black.

Elle a été acceptée.

«J'étais tellement fière de pouvoir travailler et apprendre de cette institution qui célèbre ce genre de culture», a-t-elle déclaré. « Il y a eu des conversations sur les traumatismes historiques, les traumatismes intergénérationnels, les déterminants sociaux de la santé et le racisme systémique et la façon dont cela affecte les communautés autochtones ainsi que d'autres communautés sous-représentées. J’étais avec une cohorte qui appréciait vraiment de trouver des moyens de combler ces disparités en matière de santé.

Le séjour de Black à l'UNM l'a également aidée à comprendre et à surmonter ses propres peurs et incertitudes académiques. "J'ai fait de mon mieux dans chaque parcours et j'étais vraiment heureux de voir les résultats", a déclaré Black. « C’est comme obtenir les honneurs de la première phase, les honneurs de la phase deux, ou obtenir une bourse d’externat en médecine interne. Ouah!"

À mesure que sa confiance en elle grandissait, sa passion d’aider les gens grandissait également.

« Avec chaque patient, je voulais connaître son histoire et connaître son point de vue sur sa santé », a-t-elle déclaré. « J'ai vu de nombreux patients amérindiens et j'ai pu défendre mes intérêts ; J’en étais vraiment fier.

Une autre raison d'être fière : sa persévérance a payé. Black obtiendra un doctorat en médecine de l'École de médecine de l'UNM. Elle a également trouvé une équipe de personnes qui l’ont aidée à postuler à des programmes de résidence en médecine interne pour poursuivre sa formation médicale.

« J'ai trouvé des mentors qui étaient capables de vraiment voir la santé des Amérindiens et comment cela les affectait en tant que médecin. Ils m’ont aidé avec le processus d’entretien et le processus de candidature.

Black a postulé à quelques programmes de résidence, notamment à l'UNM, mais elle espérait vraiment retourner à Stanford pour terminer sa formation.

De retour au Match Day, il était temps pour les Noirs de le découvrir. Assise là avec les personnes qu'elle aimait le plus, la réponse se trouvait juste dans une enveloppe.

«J'ai ouvert ma lettre et j'ai vu 'félicitations'», a-t-elle déclaré. «Puis j'ai retourné l'autre côté du papier et j'ai vu que c'était Stanford. J'étais incrédule. J’ai serré ma famille dans mes bras, j’ai serré mon partenaire dans mes bras et nous avons célébré ce moment.

L’excitation s’accompagnait aussi d’une certaine tristesse. « C’était doux-amer. Je suis vraiment heureux d'avoir cette opportunité, mais Albuquerque, l'UNM et le fait d'être près de chez moi vont me manquer.

Black souhaite suivre une formation pour devenir hospitaliste et prestataire de soins primaires, voyant les patients à l’intérieur et à l’extérieur de l’hôpital. Et une fois sa formation terminée, elle n’aura plus besoin d’enveloppe pour lui dire où elle ira ensuite. Elle veut rentrer chez elle.

« J’aime vraiment ma maison. J’aime vraiment ma communauté. Je dis aux gens que je suis dans ce voyage éducatif pour rentrer chez moi et fournir un travail significatif au sein de ma communauté.
Catégories: École de médecine