Traduire
${alt}
Par Rebecca Roybal Jones

Répondre à l'appel

La communauté de l'UNM se porte volontaire à la clinique de vaccination Pit

Il faut plus de 100 volontaires chaque jour pour que la clinique de vaccination COVID de l'UNM Health à The Pit inocule les masses.

Les bénévoles passent leurs quarts de travail à accueillir, guider et observer les visiteurs après avoir reçu les clichés. D'autres bénévoles sont chargés d'enregistrer les personnes, d'administrer les injections, de diriger la circulation, de rassembler les fauteuils roulants pour les personnes dans le besoin et d'autres tâches permettant le bon déroulement de l'opération. 

Melissa Martinez, MD, professeur à la faculté de médecine interne de l'UNM School of Medicine et directrice médicale de la clinique de vaccins COVID de l'UNM Health à The Pit, a déclaré que des centaines de professeurs, de membres du personnel et d'étudiants de la communauté de l'UNM ont fait du bénévolat depuis l'ouverture de la clinique le mois dernier. .

« Cela fait partie de l'histoire », a-t-elle récemment déclaré. « Il y a des gens qui viennent encore et encore pour nous aider. »

Quelques-uns des bénévoles qui ont participé récemment à la matinée ont accepté de partager leurs expériences :

Nicole allen of Corrales est un assistant médical avec le Corps de réserve médicale du Nouveau-Mexique qui a fait du bénévolat à The Pit les mercredis, jeudis et vendredis en tant qu'observateur. Elle a également effectué des tournées de deux semaines à Gallup au cours de l'été.

« COVID a frappé et j'ai pensé : « Oh mon Dieu, que puis-je faire ? » », déclare Allen, diplômé de l'UNM en 2001. « Je venais de rafraîchir ma licence. J'ai pensé : 'Je ne peux pas rester assis là.' »

Allen est inspiré par les autres bénévoles. « Il y a vraiment tellement de gens extraordinaires », dit-elle. « Je pense que nous devons tous nous unir lorsqu'il y a une crise qui nous frappe tous. »

Martin Jones, professeur de psychiatrie éducative à la faculté de l'éducation et des sciences humaines de l'UNM, dit qu'il a décidé de se porter volontaire parce que son emploi du temps est flexible. Un jeudi récent, il était un coureur aidant les stations de vaccination avec des fournitures et d'autres tâches.

« Si je peux faire quelque chose pour aider les gens à se faire vacciner, je le ferai », dit Jones.

michelle roi travaille comme technicien de soins aux patients à l'hôpital UNM. Elle s'est portée volontaire pendant trois semaines en tant qu'hôtesse d'accueil et observatrice patiente. Travailler comme hôtesse lui a donné l'occasion de parler aux gens qui venaient à l'aréna pour se faire vacciner.

«Beaucoup de gens arrivent heureux ou effrayés», dit-elle. Après avoir discuté avec eux, ils sont plus à l'aise.

« C'est une expérience formidable de travailler dans un endroit où l'on fait partie de l'histoire », dit King. « J'ai encouragé ma famille à se faire (vacciner) aussi. »

Roger Simmons, qui travaille pour la gestion des installations à l'UNM, s'est récemment portée volontaire en tant qu'hôtesse d'accueil, guidant les personnes faisant la queue à The Pit. Il appelle cela faire partie de «l'histoire organisée».

« C'est un projet très important et il est important d'aider », dit-il. « J'ai entendu beaucoup de gens dire que c'était génial, que c'était tellement organisé. Donc, nous pouvons faire partie de… donner le vaccin, surtout en ces temps fous. »

Il encourage également ses collègues à faire du bénévolat. « C'était l'un de nos grands projets, dit-il. « Nous avons accroché des banderoles et des pancartes et j'ai vu l'appel aux volontaires. Je me suis dit que si je pouvais donner un peu, pourquoi pas ?

 

Catégories: Engagement communautaire, Santé, Nouvelles que vous pouvez utiliser, École de médecine, Meilleurs histoires