Traduire

Biographie

Je m'intéresse à la mémoire, à la plasticité neuronale, à la façon dont les neurones se synchronisent et à la façon dont les signaux sont transformés dans et entre les régions du cerveau. Je veux utiliser ce que nous avons appris sur le couplage hippocampique-cortical normal pour développer de nouvelles thérapies pour traiter l'épilepsie. J'ai complété mon baccalauréat en neurosciences à McGill en travaillant avec Véronique Bohbot, mon doctorat à l'Université de Boston avec Howard Eichenbaum, et mon postdoc avec György Buzsaki à NYULMC. Depuis août 2020, je suis professeur adjoint à l'Institut des neurosciences de l'Université du Nouveau-Mexique, à Albuquerque.

Domaines de spécialité

Mémoire
Plasticité synaptique
Oscillation neuronale
Épilepsie

Éducation

Doctorat, Neurosciences, (2014) :
Université de Boston - Université Purdue
Boston, MA

Réalisations et récompenses

  • NIMH R00MH118423

Publications clés

https://scholar.google.com/citations?user=70S95lYAAAAJ&hl=en&oi=ao

Genre

Lui, Lui

Langues

  • Anglais

Recherche

J'étudie la formation des espaces de mémoire. D'une manière ou d'une autre, le cerveau compresse les détails non pertinents tout en analysant les caractéristiques qui mènent à des futurs divergents. Une partie du défi de la construction d'un tel espace mémoire réside dans l'attribution d'une activité neuronale similaire à des situations qui nécessitent des réponses communes. Cette répartition doit être faite correctement si l'on veut que l'action se généralise de manière appropriée dans de nouvelles circonstances. Puisque chaque moment est unique, nous devons en quelque sorte extraire et généraliser des points communs pour comprendre la structure causale de notre monde.

Comment fait-on cela? Comment le cerveau met-il en place le bon schéma d'activité neuronale au bon moment ? Qu'est-ce que cela signifie pour ces modèles d'être suffisamment similaires les uns aux autres pour conduire à des actions appropriées ? Quel est le bon code neuronal à considérer pour commencer cette ligne d'enquête ?

Une caractéristique importante est le modèle de co-activité neuronale. Mon travail se concentre sur ce qui fait fonctionner certains neurones ensemble au détriment des autres. J'étudie comment ces schémas neuronaux se propagent et comment les représentations neuronales changent avec l'apprentissage.

Les règles de la synchronisation neuronale peuvent aller de travers pendant l'épilepsie. En plus de mes recherches en sciences fondamentales, mon laboratoire travaille au développement d'algorithmes de prévision des crises et de protocoles de stimulation en boucle fermée pour contrôler la propagation des crises. Une conséquence majeure de l'épilepsie est le déficit de mémoire. Mon laboratoire cherchera à comprendre pourquoi il en est ainsi et ce qui peut être fait pour aider.