Traduire

Biographie

La Dre Tamara Roitbak est professeure associée de recherche au département de neurologie de l'UNM. Roitbak s'intéresse depuis longtemps au rôle des microARN de petites molécules dans la régénération après un AVC, avec une productivité de recherche démontrée dans le domaine. Elle a une formation professionnelle en neurosciences, biologie cellulaire, biochimie et biologie moléculaire.

Le Dr Tamara Roitbak a commencé sa formation en recherche en travaillant à l'Institut de physiologie I. Beritashvili (Tbilissi, Géorgie). Elle a terminé sa formation doctorale à l'Institut de médecine expérimentale de Prague, en République tchèque. La thèse de doctorat de Roitbak était intitulée « Changements des paramètres de l'espace extracellulaire du cerveau du rat pendant l'astrogliose réactive ». En 2019, Roitbak a reçu une médaille d'honneur de l'EU Centre of Excellence Institute of Experimental Medicine Acad. Sci. de la République tchèque, pour sa contribution au succès et à la reconnaissance scientifique de l'Institut.

En 2000, Roitbak a fait une transition vers le domaine de la biologie cellulaire en travaillant comme boursier postdoctoral à l'Université du Nouveau-Mexique (UNM). Ses recherches étaient axées sur la pathogenèse moléculaire de la maladie polykystique rénale autosomique dominante (PKRAD). Comme étape supplémentaire, Roitbak a pu découvrir des cellules souches rénales adultes humaines et a reçu un brevet américain en 2010.

En 2005, Roitbak a rejoint le département de neurosciences de l'UNM où ses recherches étaient axées sur la différenciation des cellules souches neurales et leur utilisation dans le traitement des troubles neurophysiologiques. En 2009, elle a été nommée au poste de professeure adjointe de recherche. En 2009, Roitbak est devenue Cobre Junior PI et la même année, elle a reçu un financement pour sa demande NIH R21 sur le « Le rôle de HIF-1 alpha dans l'influence vasculaire des cellules souches neurales ». Les découvertes de Roitbak ont ​​contribué à la connaissance du potentiel thérapeutique de la greffe de cellules souches neurales après un AVC.

Afin d'établir sa carrière en tant que chercheuse indépendante, Roitbak a rejoint le département de neurochirurgie de l'UNM en 2010, et a actuellement rejoint le département de neurologie de l'UNM. Ses recherches étaient et continuent de se concentrer principalement sur la récupération du cerveau après un AVC. Roitbak a établi son laboratoire de recherche, où elle a réuni des équipements scientifiques et d'autres ressources, nécessaires pour mener à bien ses projets de recherche. Roitbak mène plusieurs projets de recherche, qui sont réalisés efficacement et ont reçu plusieurs financements extra et intra-muros. En août 2013, elle a reçu sa subvention NIH NINDS R01, ce qui lui a permis de mener à bien son projet de recherche proposé « In vivo Inhibition of Specific microRNAs to Support Post-Stroke Revascularization ». L'objectif et le but à long terme est d'employer la régulation des microARN comme méthode thérapeutique pour le traitement de l'AVC. La recherche proposée devrait conduire au développement de nouvelles stratégies thérapeutiques pour l'utilisation future de l'analyse des microARN pour la prédiction et la thérapie des résultats de l'AVC.