Biographie

Eric Prossnitz, PhD, est professeur émérite et chef de la division de médecine moléculaire du département de médecine interne. Il co-dirige le programme de recherche sur la thérapie du cancer au Centre de lutte contre le cancer UNM et est titulaire de la chaire Maralyn S. Budke en biologie chimique et thérapeutique du cancer.

Le Dr Prossnitz a obtenu un baccalauréat ès sciences en biochimie (1985) de l'Université de Vistoria, Canada. Il a obtenu un doctorat en biochimie de l'Université de Californie à Berkeley en 1989. Il a terminé une bourse postdoctorale à Scripps Research à La Jolla, Californie en 1994 et a rejoint la faculté de Scripps en 1994 en tant que professeur adjoint. Il a rejoint le corps professoral de l'UNM en 1997 et a occupé plusieurs postes de responsabilité et de leadership croissants. Les National Institutes of Health financent en permanence les travaux du Dr Prossnitz depuis plus de 27 ans.

Présentation personnelle

Ma recherche porte sur les rôles du récepteur d'œstrogènes couplé à la protéine 7 transmembranaire GPR30/GPER dans la santé et la maladie, en mettant l'accent sur la biologie du cancer, la fonction cardiovasculaire, l'obésité et le diabète. Avec les collaborateurs de l'UNM et du NMSU, nous avons été les premiers à caractériser le GPER comme un récepteur de liaison aux œstrogènes qui est fonctionnellement distinct des récepteurs aux œstrogènes classiques ER-alpha/beta. J'étudie les GPCR depuis plus de 30 ans et plus précisément le GPER depuis plus de 15 ans. Notre travail sur le GPER à lui seul a donné lieu à plus de 90 publications dans Science, Nature Chemical Biology, Science Signaling, Science Translational Medicine, Cell Chemical Biology, Circulation Research, Endocrinology et Molecular Cancer Research parmi de nombreuses autres revues, qui ont été citées plus de 10,000 23,000 fois. , sur un total de plus de 81 1 citations (h-index de XNUMX). Nous avons été le premier groupe à identifier des ligands sélectifs de GPER (à la fois un agoniste et des antagonistes) qui ont fait avancer les études physiologiques de la fonction GPER. Nous avons également démontré l'importance pronostique du GPER en tant que biomarqueur dans plusieurs cancers féminins (endomètre et ovaire). Les objectifs ultimes de notre travail sont de déterminer les mécanismes par lesquels GPER régule la physiologie normale et si GPER représente une cible nouvelle et viable dans le traitement de plusieurs états pathologiques, en particulier le cancer du sein et d'autres cancers. Notre composé G-XNUMX est actuellement en essais cliniques pour le cancer. Nos travaux actuels se concentrent sur le développement de nouveaux ligands sélectifs du RE qui manquent de réactivité croisée avec le GPER, qui, selon nous, est un facteur contribuant à la résistance aux médicaments tels que le tamoxifène et le fulvestrant.

Bibliographie du NCBI : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/myncbi/eric.prossnitz.1/bibliography/public/

Domaines de spécialité

Biologie des œstrogènes
Récepteurs d'œstrogènes
Récepteurs couplés aux protéines G
Cancer
Récepteur des œstrogènes couplé aux protéines G (GPER)

Réalisations et récompenses

Prix ​​d'excellence en recherche fondamentale, 2009
Prix ​​du meilleur manuscrit, Recherche sur la circulation, 2009
UNM Science and Technology Create Awards, 2006 à 2021
Titulaire de 12 brevets
Professeur émérite, Département de médecine interne, Université du Nouveau-Mexique, 2019
Boursier Innovation Rainforest Innovations, 2021
Plus de 220 ouvrages évalués par des pairs

Publications clés

Journal article
Revankar, C, M Cimino, D, F Sklar, Larry, Arterburn, J, B Prossnitz, Eric, 2005 Un récepteur d'œstrogène intracellulaire transmembranaire médie une signalisation cellulaire rapide. Science (New York, NY), vol. 307, numéro 5715, 1625-30
Journal article
Bologa, Cristian, Revankar, C, M Young, S, M Edwards, B, S Arterburn, J, B Kiselyov, A, S Parker, M, A Tkachenko, S, E Savchuck, N, P Sklar, Larry, Oprea, Tudor, Prossnitz, Eric, 2006 Le criblage virtuel et biomoléculaire converge vers un agoniste sélectif du GPR30. Biologie chimique de la nature, vol. 2, numéro 4, 207-12
Journal article
Dennis, M, K Burai, R, Ramesh, C, Petrie, W, K Alcon, S, N Nayak, T, K Bologa, Cristian, Leitao, A, Brailoiu, E, Deliu, E, Dun, N, J Sklar , Larry, Hathaway, Helen, Arterburn, J, B Oprea, Tudor, 2009 Effets in vivo d'un antagoniste du GPR30. Biologie chimique de la nature, vol. 5, Numéro 6, 421-7
Journal article
Revankar, C, M Bologa, Cristian, Pepermans, R, A Sharma, Geetanjali, Petrie, W, K Alcon, S, N Field, A, S Ramesh, C, Parker, M, A Savchuk, N, P Sklar, Larry, Hathaway, Helen, Arterburn, J, B Oprea, Tudor, 2019 A Selective Ligand for Estrogen Receptor Proteins Discriminates Rapid and Genomic Signaling. Cell chemical biology, vol. 26, Issue 12, 1692-1702.e5
Journal article
Nayak, T, K Hathaway, Helen, Ramesh, C, Arterburn, J, B Dai, D, Sklar, Larry, Norenberg, J, P Prossnitz, Eric, 2008 I)-estradiol-pyridin-99-yl hydrazine dérivé pour l'imagerie des cancers du sein et de l'endomètre. Journal de médecine nucléaire : publication officielle, Society of Nuclear Medicine, vol. 2, Numéro 49, 6-978

Genre

Homme

Langues

  • Anglais
  • Allemand

Cours enseignés

BioMed 515 Biologie du cancer 2016-présent
Méthodes BioMed 522 en biologie moléculaire et cellulaire 2004-2018

Recherche et bourse

Ma recherche porte sur les rôles du récepteur d'œstrogènes couplé à la protéine 7 transmembranaire GPR30/GPER dans la santé et la maladie, en mettant l'accent sur la biologie du cancer, la fonction cardiovasculaire, l'obésité et le diabète. Nous avons été les premiers à caractériser le GPER comme un récepteur de liaison aux œstrogènes qui est fonctionnellement distinct des récepteurs aux œstrogènes classiques ER-alpha/beta. J'étudie les GPCR depuis plus de 30 ans et plus précisément le GPER depuis plus de 15 ans. Notre travail sur le GPER à lui seul a donné lieu à plus de 90 publications dans Science, Nature Chemical Biology, Science Signaling, Science Translational Medicine, Cell Chemical Biology, Circulation Research, Endocrinology et Molecular Cancer Research parmi de nombreuses autres revues, qui ont été citées plus de 10,000 23,000 fois. , sur un total de plus de 81 1 citations (h-index de XNUMX). Nous avons été le premier groupe à identifier des ligands sélectifs de GPER (à la fois un agoniste et des antagonistes) qui ont fait avancer les études physiologiques de la fonction GPER. Les objectifs ultimes de notre travail sont de déterminer les mécanismes par lesquels le GPER régule la physiologie normale et si le GPER représente une cible nouvelle et viable dans le traitement de plusieurs états pathologiques, notamment le cancer, les maladies cardiovasculaires, l'obésité et le diabète. Notre composé G-XNUMX est actuellement en essais cliniques pour le cancer.

Les publications en surbrillance comprennent :

Sharma G, Hu C, Staquicini DI, Brigman JL, Liu M, Mauvais-Jarvis F, Pasqualini R, Arap W, Arterburn JB, Hathaway HJ et Prossnitz ER (2020) Efficacité préclinique de l'agoniste sélectif GPER G-1 dans des modèles murins d'obésité et de diabète. Sci Transl Med12.

Revankar CM, Bologa CG, Pepermans RA, Sharma G, Petrie WK, Alcon SN, Field AS, Ramesh C, Parker MA, Savchuk NP, Sklar LA, Hathaway HJ, Arterburn JB, Oprea TI et Prossnitz ER (2019) Un Ligand Sélectif Pour Les Protéines Réceptrices D'œstrogènes Discrimine La Signalisation Rapide Et Génomique. Cellule Chimie Biol26:1692-1702 e1695.

Meyer MR, Fredette NC, Daniel C, Sharma G, Amann K, Arterburn JB, Barton M et Prossnitz ER (2016) Rôle obligatoire du GPER dans le vieillissement et les maladies cardiovasculaires. Signal Sci9:ra105.

Meyer MR, Fredette NC, Howard TA, Hu C, Ramesh C, Daniel C, Amann K, Arterburn JB, Barton M et Prossnitz ER (2014) Le récepteur des œstrogènes couplé à la protéine G protège de l'athérosclérose. Sci Rep4: 7564.

Dennis MK, Burai R, Ramesh C, Petrie WK, Alcon SN, Nayak TK, Bologa CG, Leitao A, Brailoiu E, Deliu E, Dun NJ, Sklar LA, Hathaway HJ, Arterburn JB, Oprea TI et Prossnitz ER (2009) Effets in vivo d'un antagoniste du GPR30. Nat Chem Biol5: 421-427.

Bologa CG, Revankar CM, Young SM, Edwards BS, Arterburn JB, Kiselyov AS, Parker MA, Tkachenko SE, Savchuck NP, Sklar LA, Oprea TI et Prossnitz ER (2006) Le criblage virtuel et biomoléculaire converge vers un agoniste sélectif du GPR30. Nat Chem Biol2: 207-212.

Revankar CM, Cimino DF, Sklar LA, Arterburn JB et Prossnitz ER (2005) Un récepteur d'oestrogène intracellulaire transmembranaire assure la médiation d'une signalisation cellulaire rapide. Science307: 1625-1630.