Biographie

Hengameh Raissy a reçu un Pharm.D. diplôme en 1999 de l'Université du Nouveau-Mexique, faculté de pharmacie. Suite à son Pharm.D. diplôme, elle a complété une bourse de recherche de 2 ans en pneumologie pédiatrique et pharmacologie à l'Université du Nouveau-Mexique, École de médecine. Elle a rejoint le département de pédiatrie, division pulmonaire en 2021.

Présentation personnelle

Mon principal intérêt de recherche est la pharmacothérapie de l'asthme dans la population pédiatrique.
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/sites/myncbi/hengameh.raissy.1/bibliography/49672418/public/?sort=date&direction=ascending

Domaines de spécialité

Asthme et mucoviscidose pédiatriques et adultes, conception d'essais cliniques

Réalisations et récompenses

2019, Département de pédiatrie, Prix du service facultaire
2020, Prix d'excellence en recherche facultaire en sciences cliniques
2020, Mentorat exceptionnel pour la recherche professorale : clinique
2022, Prix d'excellence en recherche du Collège de pharmacie

Sexe

Femmes

Recherche et bourse

1. Pharmacologie de l'asthme pédiatrique - L'asthme est la maladie chronique la plus courante chez les enfants aux États-Unis, touchant 7.1 millions d'enfants en 2009, avec quatre millions d'enfants déclarant au moins une crise d'asthme l'année précédente. La prévalence de l'asthme reste à des niveaux historiquement élevés et les résultats indésirables restent un défi permanent pour les prestataires ainsi que les parents. Les corticostéroïdes inhalés (ICS) sont recommandés par la directive du National Asthma Expert Panel Report-3 comme la pierre angulaire de la gestion de l'asthme; cependant, les doses optimales de CSI doivent être déterminées afin de réduire les risques et d'augmenter les avantages de ces agents. Mes premières recherches et publications se sont concentrées sur le développement de méthodes non invasives pour comparer l'indice thérapeutique des ICS chez les enfants. En tant que pharmacien clinicien en exercice, j'ai pu identifier des questions de recherche pertinentes pour les patients concernant l'utilisation de nouveaux médicaments/indications. Par exemple, avec l'utilisation croissante des inhalateurs de poudre sèche, la technique et l'administration de la dose dans la population pédiatrique sont devenues une préoccupation pour les parents. Nous avons constaté qu'il existe une variabilité significative chez les enfants dans leur capacité à utiliser un inhalateur de poudre sèche, même s'ils répondent à l'âge minimum requis approuvé par la FDA. Dans une autre étude initiée par un chercheur, j'ai étudié l'utilisation de l'indice thérapeutique du lévalbutérol (Xopenex®) par rapport au composé racémique traditionnellement utilisé, l'albutérol. Nous avons constaté que des doses élevées de lévalbutérol n'ont pas d'effet délétère aigu sur la bronchodilatation, comme cela avait été suggéré dans la littérature. En 2007, la FDA a émis un avertissement concernant l'utilisation de bêta-agonistes à longue durée d'action et un risque accru de mortalité par asthme chez les patients afro-américains. En conséquence, des publicités à la télévision ont fait la promotion de l'utilisation du montélukast pour la gestion de l'asthme. En réponse, nous avons comparé l'effet du montélukast aux soins standard (prétraitement à l'albutérol) chez les enfants atteints de bronchospasme induit par l'exercice (BIE). Les résultats de l'étude sont devenus particulièrement pertinents l'année de sa finalisation et de sa publication (2008), puisque la FDA a approuvé une indication BEI pour le montélukast. Notre publication a signalé que l'albutérol est plus efficace que le montélukast pour la prévention de la BEI. Dans cet essai, nous avons pu explorer l'utilisation d'un autre outil non invasif, la collecte des condensats d'haleine expirée, pour mesurer les médiateurs inflammatoires dans les poumons des enfants. Dans ces essais, nous avons été en mesure de fournir des preuves en matière de pharmacothérapie de l'asthme et d'évaluation des effets systémiques des CSI. J'ai été le chercheur principal pour tous ces essais et le propriétaire de l'IND pour le produit expérimental.
2. Programme de gestion de l'asthme infantile (CAMP) -CAMP reste l'essai clinique sur l'asthme le plus long et le plus important avec plus de 1000 enfants (5-12 ans) inscrits dans 9 centres (122 d'Albuquerque) et suivis pendant plus de 20 ans jusqu'à l'âge adulte (âge moyen de 24.9 ans). Les données CAMP cumulatives disponibles des phases de référence, de traitement actif et de suivi ont fourni un ensemble de données précieux et précis sur la sécurité et l'efficacité des CSI. Nous avons constaté que les CSI amélioraient l'hyperréactivité des voies respiratoires et le contrôle de l'asthme ; cependant, la fonction pulmonaire ne différait pas. Pour la première fois, nous avons signalé que la suppression de la croissance se produit avec l'utilisation de corticostéroïdes inhalés et se maintient à l'âge adulte, bien que l'effet soit faible (1.2 cm en moyenne) et non cumulatif.
3. Recherche et éducation sur l'asthme infantile (CARE) -Le réseau CARE est un réseau financé par le NHLBI dont la mission est de combler les lacunes de la littérature scientifique, conformément au rapport 3 du groupe d'experts nationaux sur l'asthme : Directives pour le diagnostic et la gestion de l'asthme. Dans CARE, nous avons étudié la prise en charge de la respiration sifflante récurrente dans une population d'âge préscolaire et signalé que les enfants présentant une respiration sifflante récurrente ou intermittente sans symptômes entre les épisodes peuvent bénéficier de l'utilisation intermittente de médicaments de contrôle. Étant donné que nos rapports précédents (y compris CAMP) ont démontré un retard de croissance avec l'utilisation quotidienne de corticostéroïdes inhalés, les approches thérapeutiques doivent être individualisées pour obtenir les meilleurs résultats. Dans le réseau CARE, nous avons également étudié l'utilisation de corticostéroïdes inhalés intermittents comme approche progressive pour les enfants de 6 à 18 ans souffrant d'asthme léger bien contrôlé sous corticostéroïdes inhalés à faible dose.
4. AsthmeNet - AsthmaNet est un réseau national de recherche clinique financé par le NHLBI pour explorer des méthodes alternatives de gestion de l'asthme. Compte tenu de la variabilité de la réponse aux corticostéroïdes inhalés, AsthmaNet s'est engagé à étudier la contribution de la pharmacogénomique, des phénotypes et des facteurs environnementaux. En tant que PI du site d'Albuquerque, j'ai participé à six essais pédiatriques du réseau où nous avons conçu des études pour en savoir plus sur la gestion alternative des enfants d'âge préscolaire présentant des épisodes de respiration sifflante récurrente, ainsi que des données phénotypiques sur la réponse aux médicaments.